Marche blanche pour le décès de Popo :

Marche pour le décès du jeune POPO :

 

Le 10 janvier 2021, un jeune de 21 ans est décédé dans le tunnel André-Liautaud sur Nice . Ils étaient deux.

Une marche a été effectuée, aujourd'hui, dimanche 17 Janvier 2021.

Des policiers ont voulu les contrôler mais ils ont pris la fuite et ils auraient percutés un trottoir.

Une enquête à été ouverte et confiée par la police de la sûreté départementale .

 

Ecoute La France Sociale était parmi cette marche. Beaucoup d'émotion, car malgré tout c 'était un jeune

homme qui venait à peine d'avoir 21 ans . Perdre la vie à cet âge, c'est tellement triste .

 

Le départ a eu lieu dans le quartier des Liserons. Des germes étaient installer avec des inscriptions comme

  •  
  • Tu es loin de mes yeux mais toujours dans mon cœur , je t'aime à jamais

  • J'aurais aimé te dire je t'aime une dernière fois

  • Repose en paix mon amour , je t'aime et je t'aimerai toute ma vie

  • Je veux que tu saches de la ou tu es, que je t'aime énormément, tu vas beaucoup me manquer

  • Je t'aime , je ne te décevrai jamais

  • La mort n'arrête pas l'amour, on t'aime et on t'aimera à vie

  •  

    Un graffeur a fait un joli graff, le visage de POPO se trouve sur le mur avec un joli message

    La mort n'arrête pas l'amour.

     

    Le départ commence, la police bloque la route. Les jeunes du quartier demandent à tous de mettre le masque

    et si des personnes n'avaient pas de masque, ils les fournissaient .

    Une grande bâche avec une inscription : ON NE T'OUBLIERA JAMAIS.

    Une grande émotion s'installe de plus en plus . Des parents, des jeunes, des femmes, des enfants étaient là

    pour lui dire au revoir. Beaucoup de monde et, généralement dans ces moments là, une grande solidarité s'y

    trouvent. Des jeunes passent parmi la foule pour nous donner une bouteille d'eau . Certains avaient des ballons

    blancs accrochés à leur poignets ou sur les poussettes.

     

    Nous marchons, marchons jusqu'à ce que nous arrivions à l'endroit ou POPO est décédé. Une sensation de froid

    dans tout le corps s'est installée. Nous nous arrêtons à l'endroit même de l'accident et nous entendons

    les pleurs , les cris de la maman de POPO. Les personnes qui se trouvaient dans cette marche étaient en

    pleurs. Un jeune a eu un malaise par l'émotion.

    Nous sommes sortis du tunnel et un lâcher de ballons blanc, des cœurs rouges montaient lentement dans le

    ciel.

     

    Si j'ai insisté sur la description de cette marche c 'est surtout pour dire à certains qui je pense vont se dire qu'il

    n'aurait pas dû s'enfuir, mais quand on est jeune on ne pense pas du tout à la mort. Toute sa famille et ses

    proches sont en deuil, c'est difficile de vivre avec l'absence de son enfant.

     

    C 'est regrettable malgré tout que des politiciens de la ville de Nice ne soient pas venus à cette marche blanche

    même si le gamin à eu tort de ne pas s'être arrêter, mais les jeunes, et la famille se sentent encore plus

    abandonnés par cette tragédie qui a eu lieu. Vous allez me dire pourquoi des politiciens viendraient à une marche

    blanche surtout si le gamin a pris la fuite ? Tout simplement pour dire aux jeunes qu 'ils ne sont pas OUBLIES 

    La famille attend les résultats de l 'enquête. C 'est difficile d'attendre, de savoir ce qu'il s'est réellement

    passé ce jour-là.

     

    Je terminerai par ses derniers mots :

     

    Repose en paix POPO, ta famille, tes proches , des personnes qui ne te connaissaient pas étaient parmi cette

    marche. Tu vas manquer à beaucoup de monde . Paix à ton âme.

    Sincèrement.

    Nice, le 17 janvier 2021

    Isabelle OULD SAADI
    Présidente d'Ecoute-la France-Sociale